Rechercher dans ce blog

samedi 22 février 2014

Transmission : Enthymème

Enthymème

Enthymème 
Et mes enthymèmes, tu les aimes ?...

(Moravia. Godard. Et Bardot : mais ça, c'était avant...)

Définition Le Robert Dixel :
Enthymème :
(Latin d'origine grecque enthymema "ce que l'on a dans la pensée)
▪log. Syllogisme dans lequel une partie des prémisses ou la conclusion est sous-entendue.

J'ajoute un véritable exemple :

 

Soit un syllogisme bien connu :

Prémisse Majeure : Tous les hommes sont mortels.
Prémisse mineure : Socrate est un homme.
Conclusion : Socrate est mortel.

Si vous ne donnez pas la Conclusion, par exemple, votre syllogisme est incomplet. Mais votre lecteur ou votre auditeur tirera lui même la conclusion et croira que vous avez dit la Conclusion : "(Donc,) Socrate est mortel".
 
Vous pourrez ensuite jurer que vous ne l'avez pas dit. Vous l'avez juste sous-entendu, implicitement.

Cette technique est fréquemment utilisée en politique. 
J'ai édité un article d'un collègue et de son étudiante de Master sur ce sujet dans un volume publié par la Société de Stylistique Anglaise, à lire en français à l'adresse suivante :