Rechercher dans ce blog

dimanche 6 avril 2014

20140406 : Aucune interaction aujourd'hui. Introspection.

Aucune interaction aujourd'hui. Introspection. Volontaire.

Penser. Réfléchir. Se reposer. Loin du bruit du monde, loin du réseau d'amitiés facebookiennes, soutien des temps de soleil noir.

Articuler sa pensée. Penser la présentation de son "Book Proposal". Penser à faire bonne impression. Y prendre trop de temps. Donnera une mauvaise impression. Trop méticuleuse. Trop soucieuse. Trop anxieuse. Et comme toujours, finir par proposer trop vite, trop mal, parce qu'on  n'en peut plus. Qu'il faut que cela se termine.
Se souvenir de la maxime qu'une amie avait surnommée Maleficient  (la méchante fée Maléfique dans La Belle au Bois Dormant version Disney) : 
- Tu sais ce que c'est qu'une bonne thèse ?
- ...
- C'est une thèse finie.
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle ne m'a pas aidée à la finir. Pas plus que l'Habilitation à Diriger des Recherches. Sinon with a vengeance, ce qui est une aide non négligeable. 
Se remettre à ressasser en écrivant ceci. Arrêter immédiatement.

Revenir à son propos.
Prendre le temps de se hâter lentement. J'ai prévu un calendrier tenable. Raisonnable. L'ai annoncé. 
Ne pas se gâcher. Je sais que je l'ai déjà dit, mais autant se le répéter. Autant de fois que nécessaire.

Lâcher l'iPad. Monter au bureau.

Travailler.

Au calme et dans le calme.

L'angoisse des jours passés est terminée.
C'est donc bien que je suis déjà in progress, dans l'action.
Que cela se fera. 
Là ou ailleurs.
Cela se fera.

Oui da.

C'est en route. Je suis sur la route.

(Hommage à Henry Bauchau "Sur la Route", journal de l'écriture de son Antigone, cadeau de pensée offert par mon amie Pascale).

À bientôt les amis FB. Je vous souhaite de bien belles découvertes en attendant.
Et je vous fais une bise immatérielle, malgré ma timidité et ma réserve quant aux bises faites à des inconnus.
Mais tout le monde a besoin de bises, pas vrai ?
Même inconnues, même d'inconnus.

Je me suis déconcentrée. Je retourne me "collecter" (anglicisme, faute de mieux : il faut vraiment que j'y aille).

Je me "collecte" et je me "compose".

End of story
Simone & Co aux Ateliers de Mon Prince :
"Détendue"