Rechercher dans ce blog

samedi 2 mai 2015

Tu as retrouvé l'odeur du bonheur... (Dieu, que le malheur avaitmauvaise haleine)

Tu as retrouvé l'odeur du bonheur... (Dieu, que le malheur avait mauvaise haleine)

Tu as retrouvé l'odeur du bonheur. 

Tout ceci n'est qu'une question d'odeurs, une question d’haleine.

Quand le bonheur est revenu, tu l'as reconnu à son odeur. Une odeur de lait maternel et de fèsces de bébé mélangée aux arômes de sent-bon pour petites fesses à décoller.

Même éloignée de la source de l'odeur, tu en emporté la flaveur, sur tes vêtements, dans tes récepteurs olfactifs, dans ton cerveau. Tu ne sens plus l'odeur du bonheur. Elle t'habite. Et ton couteau à déchirer le malheur, tu l'as rangé dans ton vieux tiroir, ton tiroir fourre-tout, ton tiroir trouve-tout, ton tiroir magique, de Madame Jaitout. 

J'ai tout ce qu'il faut pour être heureux, pour te tirer d'un mauvais pas, dans mon tiroir magique, dans mon atelier magique. Viens voir Mamie Génie, elle sait tout réparer, elle a du sens pratique, à revendre. Elle ne servait plus à rien. 

Dans son odeur de malheur, plus personne ne venait la voir et elle n'allait plus voir personne.

Elle n'en fait pas plus aujourd’hui, mais maintenant, elle s'en fout. Elle a retrouvé l'odeur du bonheur.

La bonne odeur des grandes tablées joyeuses.

Dieu, que le malheur avait mauvaise haleine.

© Simone Rinzler | 2 mai 2015 - Tous droits réservés.

C'est le bonheur à L'Atelier de L'Espère-Luette