Rechercher dans ce blog

vendredi 11 décembre 2015

13 #AA Anamnèse de l'amnésie : Il se lève de très bonne heure. Il fait encore nuit. Précautionneux, il prend garde de ne pas la réveiller.

13 #AA Anamnèse de l'amnésie : Il se lève de très bonne heure. Il fait encore nuit. Précautionneux, il prend garde de ne pas la réveiller

Il se lève de très bonne heure. Il fait encore nuit. Précautionneux, il prend garde de ne pas la réveiller. Il allume la machine à café à la cuisine, se rase méticuleusement comme tous les jours, se douche et applique un déodorant peu parfumé. Il ajoute quelques pschitts du parfum gourmand qu'elle préfère. Il retourne dans la chambre et sans bruit, revêt ses vêtements qu'elle lui choisit lors de grands achats groupés tous les deux ans ou tous les ans, parfois plus souvent, pour qu'il soit séduisant sans être guindé, ni vieux, ni ringard. Il se moque de son apparence extérieure. Cela n'a jamais compté pour lui. Il ne voit jamais l'enveloppe. Il voit l'être enveloppé. C'est un homme bon, ouvert. 

Il révise ce qu'il fera pour son travail dans la journée. C'est sa manière de se préparer pour se sentir bien, pour être à la hauteur de sa tâche. Il n'aimerait pas ne pas se préparer. Il se prépare toujours. Il ne laisse pas le hasard décider pour lui. Il suit sa routine quotidienne, la routine qui lui permet de continuer, d'aller de l'avant sans jamais se poser de questions. Il sait que quand il faut y aller, il faut y aller. S'il ne révisait pas la préparation de sa journée effectuée auparavant, il ne supporterait pas d'avoir à improviser. Il aime que le travail soit planifié, que les obligations soit vite expédiées. Il est du genre "Fais tes devoirs, tu joueras après". C'est un homme posé.

C'est un homme reposant. Un homme rassurant.

À cette heure-là, ce n'est pas l'heure des petites folies, pas l'heure de la détente. 

Ce sera pour après. 

Quand tout sera fini. Il ne laisse rien traîner. Il traite. Ce qu'il y a à traiter. Dans les temps. 

Dans le silence de la maison, il fait son grand café express et le boit en révisant, devant son classeur ouvert. Il prévoit ce qu'il va dire, ce qu'il va faire.

Il effectue tout cela dans le plus grand des silences. 

Il ouvre et referme la porte d'entrée à clef sans un seul bruit. Il sort à pas de chat.

Il respecte son sommeil. Il la respecte. Il l'aime. 

Ce n'est pas l'heure des effusions. Il vient de partir travailler.

Il laisse la maison retomber dans le silence.

Elle dort.

© Simone Rinzler | 11-12 décembre 2015 - Tous droits réservés 

Il ne fait aucun bruit À L'Atelier de L'Espère-Luette