Rechercher dans ce blog

vendredi 22 avril 2016

28 #CPR Carnets de Petits Riens : Ce Tout Petit Rien est Tout Petit Petit. Mais c'est Un Tout Petit Rien Avide De Tout. Il dit toujours « Encore ! Encore ! ». Il ne se lasse jamais de rien.

28 #CPR Carnets de Petits Riens : Ce Tout Petit Rien est Tout Petit Petit. Mais c'est Un Tout Petit Rien Avide De Tout. Il dit toujours « Encore ! Encore ! ». Il ne se lasse jamais de rien.


Ce Tout Petit Rien est Tout Petit Petit. Mais c'est Un Tout Petit Rien Avide De Tout. Il dit toujours « Encore ! Encore ! ». Il ne se lasse jamais de rien.

Toujours joyeux, toujours heureux, il est avide, curieux, frénétique même. Tout l'intéresse, tout le met en joie. Il est curieux de la vie, si « Toujours prêt ! » qu'il aurait pu être une mascotte de scouts, autrefois. 

Gai, enjoué, curieux, il traverse ton espace et te donne la pêche à chacun de ses passages dans ton horizon. 

Il s'étonne, s'émerveille, transforme tout en merveille. 

À lui tout seul, c'est une vraie merveille des merveilles.

Mais ne me demande pas pas ce qu'est Ce Petit Rien Tout Curieux, Tout Avide. C'est le mien, peut-être pas le tien. Et puis, tu sais, j'ai perdu avant-hier Ce Petit, Petit Rien Tout Avide. Il ne m'en reste plus que le souvenir, un souvenir joyeux, avide, riant. Mais je n'ai plus de trace. Il ne reste plus que dans mon souvenir. Et tu sais bien combien j'aime continuer à toujours aller de l'avant, quelles que soient les circonstances.

Je ne peux donc plus te décrire parfaitement Mon Tout Petit Petit Rien, Toujours Joyeux, Toujours Avide, Parfois Tellement Frénétique Qu'On Se Demande Si On Pourra Le Suivre, Tellement Il Est Gourmand De La Vie, Irrésistiblement Curieux.

Et puis, tu sais, nous n'avons pas tous les mêmes Petits Riens.

Un Petit Rien, c'est quelque chose de très personnel.

Ça peut se partager, mais tu sauras trouver le tien si tu cherches celui qui te correspond bien.

Et ne crois pas qu'on aime les mêmes Petits Riens toute sa vie. 

Oh ! Que Nenni !

Nos Petits Riens dependent de de que nous vivons et de ce que nous aimons à un moment donné de notre vie. Mes Petits Riens D'Enfant ne sont pas les mêmes que Mes Petits Riens D'Adulte, ni ceux de mon Tout Petit Petit Début De Grand Âge (Je ne suis n core qu'un bébé vieux, voyons !). 

La vie est si longue qu'on a bien le temps de profiter de Tous Petits Riens Variés et Complètement Différents, Parfois Même Opposés.

Mais pour cela, bien sûr, tu le sais bien, cela ne peut se faire que si on est comme Mon Petit Rien Du Moment, Curieux, Enjoué, Avide. Frénétique devant chaque découverte, criant « Encore ! Encore ! Encore ! ».

Hélas, tu sais ce qui est arrivé à Mon Petit Rien Tout Petit Petit, Avide De Tout ? Je sais que tu sais, mais il faut que je te le dise...

J'ai bien failli en crever de rage contenue. Tu sais quoi ?

Oui. Je sais que je te l'ai déjà dit.

Mais il faut que je parle de ce Très Grand Chagrin De La Perte D'Un Tout Petit Petit Rien Chéri.

Je l'ai perdu. 

Irrémédiablement perdu. 

Je l'avais créé de toutes pièces, inventé d'un coup d'un seul, tout d'un pièce, dans la frénésie de l'écriture. Mais j'écrivais semi-allongée, les jambes repliées, et lorsque je me suis penchée vers l'avant, la tablette est tombée sur Mon Petit Gros Ventre Moyen De Jeune Vieille Dame, et quand je l'ai relevée, Mon Petit Rien Tout Frénétique s'était effacé. 

Il n'était plus là. 

Pffuit ! 

Fini ! 

Parti dans les limbes de la Pomme. 

Fucking Pomme !

Quelle déception ! Quelle tristesse ! J'ai mis deux jours à pouvoir m'y remettre.

Tu sais, celui-ci n'est qu'un pâle reflet du Premier Tout Petit Petit Rien Tout Avide. Heureusement que Ces Petits Riens Ne Sont Pas Des Enfants, même si parfois, ils ressemblent furieusement à des enfants, grands ou petits, par leurs comportements. 

Un Petit Rien De Remplacement, ce n'est pas aussi bien que Le Tout Petit Petit Rien Perdu. Mais moi, je sais bien qu'il y aura encore plein de Tous Petits Petits Riens.

Mon avidité y veille.

Le Nouveau Petit Rien Du Jour N'Aura Pas Besoin De S'Allonger Vingt-Trois Ans Sur Un Divan. 

Finalement, c'est cool d'être La Maman De Petits Riens. C'est une responsabilité très limitée. Si tu en rates un ou que tu en perds un, il n'y a finalement Rien De Bien Grave, Et C'Est Tant Mieux !, comme disait la vieille pub !... Car jamais, jamais Un Petit Rien Ne Se Vexe De Ce Que Lui Fait Faire Sa Maman De Papier.

Alors, la joie au cœur, j'ai pu passer à la confection d'Un Tout Nouveau Petit Rien Bien, Bien Intimidant...

Tu sais quoi ?

Aujourd'hui, j'ai enfin ouvert ma boîte d'aquarelle que je gardais neuve depuis des années, de peur de gâcher les couleurs par des tâtonnements douteux de débutante.

C'est très difficile, quand tu as été habituée à faire beaucoup de chose avec beaucoup d'énergie, d'engagement et donc de réussite, de se retrouver dans la position de l'apprenti, dans l'enfance d'un l'art que tu n'as encore jamais pratiqué, sauf peut-être quelques après-midi dans l'enfance.

Alors, oui, bon, bref, Le Petit Rien Du Jour Qui A Remplacé Le Tout Petit Petit Rien Avide n'est pas une œuvre d'art, mais pour une première aquarelle d'adulte qui ne dessine pas hbituellement, ce n'est quand même Pas Rien. Je trouverais même que ce serait plutôt bien.

Surtout toute la partie gauche. 

J'ai toujours un peu de mal à remplir la partie droite quand je tente de dessiner en couleur avec des carrés de pastel. Et avec ce qui correspond au sol de premier plan. Chez Moi, Le Petit Rien Coloré Préfère Les Horizons Lointains. 

Espèce de rêveuse, va !

Toujours à regarder au loin.

Pour avancer loin.

Alors, certes, il me faudra encore apprendre à alléger la couleur, préserver Le Tout Petit Rien De Blanc Et de Transparence qui suggère sans appuyer, apprendre à dessiner une ébauche un peu plus construite avant de colorer, mais tout de même, c'est bien, ce nouvel essai de Petit Rien, Ce Tout Petit Début De Rien D'Aquarelle Sur Un Tout Petit Format (ce qui n'est certainement pas le plus facile pour commencer et éprouver la liberté du papier blanc). 

Et grâce à Ce Nouveau Petit Rien, j'ai retrouvé les mots pour retourner aux Petits Riens, malgré La Tragique Perte Accidentelle.

La vie est en couleurs, sur le papier. En levant les yeux dans le jour fort de la campagne, je découvre de terribles nuages : beau modèle pour un dégradé de ciel gris.

Mais aujourd'hui, j'avais la tête ailleurs que dans le vrai ciel. Mon ciel de papier est tout ensoleillé, et c'est bien.

© Simone Rinzler | 22-24 avril 2016 - Tous droits réservés 

Les Petits Riens Réchauffent Le Cœur et me rosissent les joues de bonheur À L'Atelier de L'Espère-Luette