Rechercher dans ce blog

samedi 15 février 2014

Romans francophones : Lire et faire lire tous les jours

(Ça, c'était le 3 février 2014)


Lire et faire lire tous les jours.

Une idée ?

Commencer par Faire passer de Carole Zalberg, bien sûr !
Un génial Hors Format (bref, très bref), de E-Fractions chez Franck-Olivier Laferrère ;

Passer par la case Laurence Tardieu, L'Écriture et la vie, émouvante remise en selle par la grâce de l'amitié aux Éditions des Busclats ;

Continuer avec Feu pour feu de Carole Zalberg chez Actes Sud ;

En reprenant les mastodontes qui prennent du temps, sont trop lourds ou agacent un peu, 
un peu beaucoup ou pas du tout,
entre temps.
(discrétion tant qu'ils ne sont pas finis, ils le seront finalement, petits bouts par petits bouts, sauf ceux que l'on abandonne définitivement, passque passque...)

Avoir déjà oublié l'inoubliable Zone de combat de Hugues Jallon proposé par les charybdiens associés, Marianne Loing et Hugues Robert et consorts/consœurs ;

Faire la pause pour choisir le prochain, entre :
Épépé de Ferenc Karinthy,
Kinderzimmer de Valentine Goby, tous deux en attente pour une lecture... attendue..., justement !

Ou reprendre :
Un temps fou de Laurence Tardieu à peine commencé et déjà aimé, il y a quelques jours ;

Avancer ou finir :
La Ballade de Rikers Island de Régis Jauffret, parfait pour les insomnies à idées noires, les miennes, pas les siennes (peut-être le garder un peu encore sous le coude, alors ?, avant l'enterrement de jeudi)

Avancer lentement le massif et intrigant :
Sade vivant aux éditions Le Tripode,  par le génial Jean-Jacques Pauvert, maître dont Frédéric Martin est le fidèle, admiratif disciple, si attendrissant dans les vidéos de Libfly ?, je crois.

Butiner encore dans mes "œuvres complètes" (universitaires, I mean) en jonglant avec la lecture de Romanciers pluralistes de Vincent Message, et être à nouveau tentée par la réécriture de ma monographie sur les Manifestes pour surmonter ma peur d'être publiée en mon nom propre et non entourée de collègues éminents et pour beaucoup fort sympathiques, voire franchement amis (et oublier les autres...)

Entrer en informatique les œuvres encore incomplètes et déjà bien replètes du domaine littéraire entamées dès janvier 2013, et rassembler de multiples fichiers antérieurs. J'ai toujours écrit...

Troller deux, trois murs, 
ça, c'est en train de se faire, 
et dommage...,
ni Prévert ni Desnos ni mon vieux Perec, ni même Spinoza ne sont plus trollables.

Se rendre compte que l'on est en train de...
Appeler à l'aide ;

Et savoir que je suis ma meilleure aide pour m'en sortir, comme toujours, mais jamais seule, avec des aides attendues et inattendues,

Sortir de l'interrogation par l'action.

Ne rien faire de tout cela, car la vie n'est pas que dans les livres, ni sur FB,
Ou faire, comme toujours, de tout, un peu, beaucoup, avec, toujours, la même passion, intacte, qu'elle que soient les vicissitudes de la vie. 

Rubrique : Vis ma vie de lectrice à plein temps !
Statut : Now, I know...
...que je ne m'ennuierai pas à la retraite !, comme je l'avais bêtement craint, folle Héautontimorouménos, ancienne bourreau de travail, devenue goûteuse de loisirs après passage par la case BurnOut/dépression/épuisement et deuils en série, BlondeOut, décompression, reposage et petites revies en séries)

La vie est reviendue,
L'entends-tu ?
L'entends-tu ? 

La vie est reviendue,
Cours-y vite,
Cours-y vite.

Sous-texte :
Le ver de mirliton est notre ami.
Protégeons-le !

Buzatouceukissontallésjuskobou !
C'est la fin de la récré et le début d'autre chose !

Quoi ?

La suite au prochain épisode de la suite des :

[Roulements de tambour]

"Avenantures Du Petit Chaperon Rouge  Et Noir Et Or et De Ses Amies Boucles d'Argent Et Alice Au Pays des Vermeilles Perdues Dans La Très Grande Forêt Des AnHumains"

Simone